LES ENFANTS DE LA VILLE DE OUANI

  ET L’ HISTOIRE DES COMORES

  

 

Beaucoup d’enfants de la  ville de OUANI ont marqué et marqueront toujours l’histoire de leur pays : les îles Comores.

En voici quelques uns dans différents domaines.

La liste n’est pas exhaustive

 
 

 

1 - LITTERATURE

 

 

LITTERATURE ORALE

 

 

Grand connaisseur du passé comorien décédé brusquement en 1988.

 

Actuellement, un projet de publication de sa biographie est en étude.

On trouve beaucoup de ses témoignages sur l’histoire des Comores dans le tome 2 de l’excellente thèse de SIDI Ainouddine sur la crise foncière à Anjouan soutenue à l’INALCO en 1994

 

 

LITTERATURE ECRITE

 

 Grand linguiste des Comores

 

OUVRAGES :

 

             -Rois, femmes et djinns-contes de l’île d’Anjouan Edicef, 1988

             -Lexique comorien (shindzuani)-français. L’Harmattan, 1992

             -Dictionnaire Français-Comorien L’Harmattan 1997

             -Au delà des mers, contes comoriens de Ngazidja 1999

 

Né en 1952 à OUANI. Diplômé de swahili et d’arabe il s’ oriente tout naturellement vers des études linguistiques qui lui permettent de faire des recherches sur sa langue maternelle. C’est ainsi qu’il a publié de nombreux travaux sur la littérature et la linguistique comoriennes. Ses recherches linguistiques ont fait l’objet d’une thèse présentée à l’EPHE en 1991.

 

Il enseigne actuellement la langue et la littérature comoriennes à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales de Paris (INALCO).

 

 Historien & grand spécialiste de l’histoire foncière des Comores

 

OUVRAGE :

 Anjouan, l’histoire d’une crise foncière. L’Harmattan 1998

 

Né à OUANI, en 1956. Il a fait des études d’histoire à l’université de DAKAR (SENEGAL) et a préparé un doctorat d’études africaines à l’INALCO (PARIS)

 

Il est actuellement chercheur et Directeur du CNDRS (Centre National de Documentation et de Recherches Scientifiques) à MORONI.

  

 

   

2 - MUSIQUES & CHANTS

 

Un des fondateurs de l’orchestre JOUJOU des Comores.

 Avec ses chansons axées sur la contestation sociale. Il fait partie des premiers artistes qui ont introduit aux années 60 une nouvelle forme de musique aux COMORES.

C’est un homme très discret mais pleins de talents. On se souviendra toujours de ses productions à la salle AL CAMAR de MORONI.

 

Une des premières femmes comoriennes à avoir fait partie d’ un orchestre musical.

 

Il s’agit là d’un engagement incontestable de la part d’une femme comorienne.

Elle a commencé à jouer un rôle important dans la chanson à partir de 1975 comme chanteuse principale de l’orchestre JOUJOU des Comores.

 

Sa voix d’or résonne toujours dans le cœur de tous ceux qui ont vécu dans notre pays de 1975 à 1978. On ne passait pas en effet, une seule journée sans entendre une de ses chansons sur l’égalité des sexes, l’unité des Comores, le changement des mentalités… à la radio nationale.

 

 

3 - POLITIQUE

 

 

Le sultan ABDALLAH III

 

De mère ouanienne, il est l’un des grands sultans qui ont régné dans l’ archipel des Comores au 18 eme  siècle et plus précisément sur l’île d’Anjouan.

 

 

SITTOU RAGHADAT MOHAMED

 

La première femme ministre et élue député des COMORES

 

Né le 06 juillet 1952 à OUANI. Elle a enseigné pendant plusieurs années le français et l’histoire-géographie dans différents collèges du pays avant d’être nommée secrétaire d’Etat à la condition féminine et à la population en 1991.

 

De 1991 à 1996 elle a assumé de hautes responsabilités politiques : Haut commissaire à la condition féminine, Ministres des affaires  sociales, conseiller spécial du président de la république, secrétaire général adjoint du gouvernement, élue député ….

Actuellement, elle est enseignante à l’IFERE.

 

 

VILLE DE OUANI

VISITE DE OUANI

 LE NKOMA

LEXIQUE

PAGE ACCUEIL