L E X I Q U E 
 



Chers visiteurs, Nous espérons que cette rubrique vous apportera un complément d'informations pour mieux comprendre la culture comorienne.
Ce lexique qui n'est pas exhaustif, évoluera bien évidemment au fil du temps.
Définition du Shimasiwa selon Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Par le terme comorien (en comorien Shimasiwa, littéralement le langage
des îles ou shikomori, littéralement la langue des Comores), on désigne
l'ensemble des dialectes swahilis, c'est-à-dire des langues arabo-bantoues
de l'est africain, parlés dans l'archipel des Comores. Ces parlers restent
plus ou moins intercompréhensibles, ils restent proches également du
swahili standardisé ou kiswahili (parlé notamment en Tanzanie et au Kenya).

Le comorien n'existe pas spécifiquement, il n'y a pas eu normalisation unique
comme pour le kiswahili, le provençal ou l'allemand. Ce terme regroupe donc
quatre dialectes proches, utilisés chacun dans une des trois îles qui forment
l'Union des Comores et de l'île française de Mayotte. Comme les autres
swahilis, ces dialectes comoriens se caractérisent par un très grand nombre
d'emprunts lexicaux à l'arabe. Des emprunts portugais et d'une moindre
mesure anglaise existe depuis le XVIe siècle. Mais depuis le XIXe siècle,
ces langues sont plus fortement influencées par le français.

La répartition linguistique est la suivante sur les Îles de l'Union des Comores :
o Grande Comore (Ngazidja en comorien) : shingazidja ou grand-comorien
o Mohéli (Mwali en comorien) : shimwali ou mohélien
o Anjouan (Ndzuani en comorien) : shindzuani ou anjouanais
Sur le territoire administré par la France :
o Mayotte (Maore en comorien) : shimaore ou mahorais, influencée également
par le dialecte malgache local, le shibushi.
Ces langues s'écrivent en caractères latins ou en caractères arabes.
DEFINITIONS des mots utilisés sur le site de l'AOFFRAC

WADAHA: ou danse du pilon au cours de laquelle les femmes simulent le broyage du riz autour d’un mortier en se relayant
les unes après les autres.

TARI : chants religieux qui, à l’origine, rendaient hommage au prophète Mahomet.

M’BIOU: danse féminine de Mayotte qui accompagne toutes les festivités profanes.

CHIGOMA: (danse masculine) est plus spécialement africain avec un orchestre composé de 3 tambours dont le rythme
frénétique crée chez les danseurs une sorte de transe.

KANZA: danse masculine héritée du Moyen-Orient, se danse en cortège avec des cannes à la main.


Quelques mots de vocabulaires sur les rélations humaines.

Karibou = Bienvenu
Marahaba = Merci
Jeje = bonjour
kwezi = mes respects
kwaheri = au revoir
Salama = bien
Yé ngawé mnono = Comment va la santée?

houfagniha = Comment tu te portes?
mtsana mwéma = bonne journée
trasi ndjéma = bonne matinée